Paris autrement

Le peuple et les choses - Paris au XVIIIe siècle de Arlette Farge ed. Bayard 19,90€
Le peuple et les choses – Paris au XVIIIe siècle de Arlette Farge ed. Bayard 19,90€

Cet ouvrage part de l’idée, qu’au XVIIIème siècle comme aujourd’hui, on comprend mieux les individus et les communautés en observant les relations que ceux-ci entretiennent avec les objets qui les entourent, et plus largement le lien qui uni l’humain au non-humain, l’animé à l’inanimé. Il sera donc question ici des objets divers qui encombrent la rue au XVIIIème siècle, des animaux omniprésents aussi.
Des objets enfermés, sacrés, parfois traités comme une personne, comme la «châsse», les objets qui portent la mémoire des événements qui se sont produits à côté d’eux comme la fontaine, les objets de la voierie, ceux qui servent à voir et à savoir, les objets des supplices aussi. Sans souci d’exhaustivité, Arlette Farge revisite cet aller-et-retour entre les êtres et les choses, sur l’aptitude des hommes à se servir des objets ou à s’en tenir éloignés, à être dans le consentement ou la résistance vis-à-vis d’eux.
Ce sont ces rapports sociaux et politiques aussi qui font l’histoire.

Paris intérieur de Philippe Le Guillou ed. Gallimard
Paris intérieur de Philippe Le Guillou ed. Gallimard

Le quartier du Sentier, les environs de la Bourse, l’ancien domaine de la presse et du textile, ses rues étroites, la frontière des Grands Boulevards, l’éminence du Montorgueil, la rue Poissonnière par laquelle les marées du Nord descendaient vers les Halles : ce vieux Paris, central et secret, se dévoile au cour d’une exploration qui est bien plus qu’une cartographie nostalgique du IIe arrondissement.
Paris intérieur est le carnet d’un marcheur attaché à cet espace stratégique, contigu à l’ancien «ventre de Paris». Il se déploie au rythme de promenades, de déambulations poétiques, attentives au présent, aux nouveautés, au passé aussi, toujours vivant et comme en filigrane. En une vingtaine d’années, le visage du quartier a changé, mais les fantômes, les souvenirs, les grandes figures surgissent au hasard des boutiques, des cafés, des rues, de leurs noms, de la part d’histoire qui leur est associée.
Paris intérieur est le livre d’un piéton, à la suite de tant d’autres, qui chemine dans un territoire connu, habité ; c’est un certain regard aussi, personnel, porté par une émotion, un attachement à la capitale, à sa mémoire et à son imaginaire.

Huit quartiers de roture avec 1 cd de Henri Calet ed. Le dilettante 20€
Huit quartiers de roture avec 1 cd de Henri Calet ed. Le dilettante 20€

Après Poussières de la route et Jeunesses, recueils posthumes, Le Dilettante publie aujourd’hui un autre inédit, Huit quartiers de roture, dans lequel Calet nous invite à parcourir avec lui, au lendemain de la guerre, les XIXe et XXe arrondissements de Paris. Si Calet voyage un peu dans le temps, retraçant avec légèreté l’histoire des vieux villages de Paris (La Villette, Belleville, Charonne), Huit quartiers de roture lui donne surtout l’occasion de marcher sur les traces de son propre passé.
Les rues et les quartiers qu’il explore sont ceux de sa terre natale. Henri Calet (1904-1956) fit l’adaptation radiophonique de Huit quartiers de roture en 1952, laquelle donna lieu à huit émissions diffusées sur le Programme parisien. De larges extraits de celles-ci, d’une grande qualité artistique, figurent dans le CD accompagnant cet ouvrage.

De ma lucarne - chroniques de Henri Calet ed. Gallimard 9,90€
De ma lucarne – chroniques de Henri Calet ed. Gallimard 9,90€

Il n’est ici question que d’amour, de l’amour qu’un écrivain porte à une ville, sa ville. Calet est uni à Paris, c’est l’un des thèmes essentiels de son oeuvre. Il entend en montrer toutes les faces, les plus cocasses comme les plus pathétiques, mais surtout, par une apologie du quotidien qui dévoile tout – la grandeur et le moindre -, Calet hausse jusqu’à sa vraie hauteur la ville de son pas et de ses rêves. Les lieux pittoresques abondent, l’étrange est là, prêt au contrepoint. L’art du conteur qui se donne libre cours dans De ma lucarne compose une sorte de périple rêveur au cours duquel Calet opère dans Paris vu de haut des préemptions pleines de tendresse.

Petite et grande histoire des catacombes de Paris de Marie-France Arnold ed. Presses de Valmy 19€
Petite et grande histoire des catacombes de Paris de Marie-France Arnold ed. Presses de Valmy 19€

L’aspect purement historique aussi bien qu’anecdotique de la création des Catacombes en 1786 permet de brosser un tableau de la vie quotidienne de la France à la fin du XVIIIème siècle qui se préoccupait d’urbanisme, de science et de philosophie. La genèse des Catacombes de Paris est indissociable de celle des cimetières, eux-mêmes conditionnés par la philosophie de la mort au cours des âges. La situation des cimetières parisiens empire au gré des catastrophes sociales ducs aux famines, aux épidémies et au mode de vie à l’intérieur d’une cité insalubre, ainsi qu’aux impératifs religieux.
Tous ces facteurs successifs ou concomitants apportent un éclairage indispensable à la compréhension de l’événement unique qu’est l’enfouissement des ossements de six millions de parisiens dont on ne sait plus que faire. Insalubrité et nuisances sont pestilentielles. Des carrières désaffectées sont opportunément vides. Ainsi naissent les Catacombes de Paris.

Capitale de l'amour - Filles et lieux de plaisir à Paris au XIXe siècle de Lola Gonzalez-Quijano ed. Vendemiaire 22€
Capitale de l’amour – Filles et lieux de plaisir à Paris au XIXe siècle de Lola Gonzalez-Quijano ed. Vendemiaire 22€

A la fin du XIXe siècle, Paris ne faillit pas à sa réputation de «Babylone moderne». Si Parisiens, provinciaux et étrangers aiment tant flâner le long des boulevards, s’attarder à la terrasse des cafés, s’encanailler dans les bals et les cabarets, c’est qu’ils y sont en galante compagnie : dans le cabinet particulier d’un restaurant ou la luxueuse loge d’un théâtre, dans un hôtel garni ou dans une maison de rendez-vous, la nuit comme le jour, filles publiques anonymes, lorettes scandaleuses et célèbres courtisanes se vendent au plus offrant, sous l’oeil attentif des agents des moeurs.
Autant de lieux de prostitution, d’espaces de racolage et de rendez-vous galants qui façonnèrent la géographie de la ville et contribuèrent, pour longtemps, à consacrer Paris capitale de l’amour et des plaisirs.

Connaissez-vous Paris ?  de Raymond Queneau ed. Folio 5,20€
Connaissez-vous Paris ? de Raymond Queneau ed. Folio 5,20€

Y a-t-il un rapport entre l’eau de Javel et le quai du même nom ? Combien y a-t-il d’arcs de triomphe à Paris ? Quel agréable souvenir dentaire est attaché à la place des Etats-Unis ? Entre novembre 1936 et octobre 1938, Raymond Queneau pose chaque jour aux lecteurs du quotidien L’Intransigeant trois questions sur Paris. L’Histoire s’y mêle à l’anecdote, la pratique documentaire aux dérives dans la ville, le sourire au savoir.
Sur une idée d’Emmanuel Souchier, la présente édition vous propose plus de quatre cents de ces questions assorties de leurs réponses. Pour parcourir la Ville Lumière en compagnie de l’un de ses plus éminents piétons et découvrir une oeuvre méconnue de Raymond Queneau, jamais encore publiée en volume.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :