Grand bivouac 2016 – Richard Bohringer grand témoin du festival

9782081284586
Quinze rounds de Richard Bohringer ed. Flammarion, 17€

« J’ai passé ma vie sur la route. Tout seul. Avec la blonde. Avec mes fils, avec la musique, avec mes filles. Des milliers et des milliers de kilomètres. Coureur de savanes, enjambeur d’océans. T’as trop couru, t’as le souffle court. Les hanches, ça va toujours. Même si elles servent plus à grand-chose, elles ont le tempo pour écrire. Voilà ce que je ramène. Quinze rounds. Celui qui clôt. Qui ferme le rideau. » De l’enfance aux frasques de la jeunesse, des premiers rôles aux succès qui ont jalonné sa carrière, de la découverte de l’Afrique à la passion de l’écriture, Richard Bohringer se raconte dans ce récit au style enfiévré, au rythme syncopé.
Tour à tour fulgurant et émouvant, entre coups de blues et coups de coeur, Quinze rounds est un combat qui se livre sous nos yeux en même temps qu’une déclaration d’amour à la vie. »

le livre numérique |

Les nouveaux contes de la cité perdue de Richard Bohringer ed. Flammarion, 15€
Les nouveaux contes de la cité perdue de Richard Bohringer ed. Flammarion, 15€

Des personnages attachants et magnifiques se retrouvent au comptoir d’Au bout du monde, le bar de la 300e Rue où se croisent ceux qui voudraient que la vie les fasse encore rêver. Il y a là John, marié deux fois et deux fois abandonné. Ce n’est pas son vrai prénom mais certains soirs il préfère s’appeler John pour voir si ça fait revenir l’amour. Il y rencontre Solange qui vit sans sexe et sans petit ami.
Sauf lorsqu’elle devient Betty, Betty qui aime l’amour et les hommes. Avec Paulo, ils ont en commun un immense savoir de l’ivresse, un dégoût du monde voué au culte de l’argent, bouffi d’orgueil et de préjugés. Ensemble, ils vont prendre la route pour conquérir de nouveaux territoires à l’abri des vanités et des malveillances de l’ancien monde.

C'est beau une ville la nuit de Richard Bohringer ed. Flammarion 12€
C’est beau une ville la nuit de Richard Bohringer ed. Flammarion 12€

C’est beau une ville la nuit n’est pas à proprement parler un roman autobiographique mais bien plutôt l’écriture d’une errance et d’une quête. «Une balade, l’oeil et l’esprit grands ouverts au vif de la ville et au droit de la vie, une route de douleurs, de joies et finalement d’espérances.» Ce livre est un fragment d’itinéraire de l’homme Bohringer avant même que les écrans renvoient cette image d’une «gueule» de cinéma et que celle-ci s’impose par la forte présence d’un comédien dont les valeurs personnelles ne se réduisent pas à sa profession et au narcissisme qu’elle entretient. Ouvert aux autres et amoureux de l’amitié, Richard Bohringer, grand lecteur de Cendrars, de Kerouac ou de London, sait donc que la raison même de l’écrivain est de mythifier la réalité de la vie, de dire vrai même dans l’imaginaire puisque «la réalité dans tout cela, ce sont les faits, les gens non pas tels qu’ils sont mais tels qu’on les vit. C’est la règle du jeu. La seule avec laquelle il est acceptable de jouer».

Traine pas trop sous la pluied Richard Bohringer ed. Flammarion 15€
Traine pas trop sous la pluie de Richard Bohringer ed. Flammarion 15€

« Je suis arrivé devant l’hôpital posé à quai comme un cargo la nuit. Ses lumières immobiles sous la pluie. Planté là sous le néon, dégoulinant de l’averse. Le vent frissonne sur les flaques. Quelqu’un marche vite. Un taxi ferme sa lumière. J’y suis. J’ai demandé au toubib, perdu au milieu des perfus, des chariots, des solitaires sans un son, et puis d’autres qui en ont marre. On sait plus si c’est de la vie. J’ai demandé au toubib s’il me gardait cette nuit. Il a dit oui. » R. B.

le livre numérique |

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :