Ca va chauffer !

Quel livre utile sur le dossier climatique alors que se profile la COP21, 21e Conférence des parties de la convention-cadre des Nations-Unies sur les changements climatiques ?

« Tout, ou presque, n’a-t-il pas été dit et écrit, mais aussi filmé, crié sous forme de slogans, mis en scène, chanté même ? »

Références

Les dessous de la cacophonie climatique de Sylvestre Huet ed. Ville brulée 10€
Les dessous de la cacophonie climatique de Sylvestre Huet ed. Ville brulée 10€

Que faut-il savoir du dossier climatique pour prendre part au débat citoyen sans se faire duper ? Que valent les slogans des uns et des autres ? Pour faire le tri dans la cacophonie des discours contradictoires où se mêlent arguments économiques et sociaux, résultats scientifiques et convictions idéologiques, il convient de prendre du recul et de dire les choses telles qu’elles sont, même si ça fait mal !

Le complot climatique de Christian de Perthuis ed. Harmattan 24€
Le complot climatique de Christian de Perthuis ed. Harmattan 24€

Dans ce polar climatique d’un genre nouveau, le lecteur n’est pas seulement captivé par une intrigue policière qui le fait voyager aux quatre coins du monde. Il découvre également les enjeux de la négociation internationale sur le climat et se trouve plongé dans les arcanes du monde universitaire. Deux univers sur lesquels l’auteur porte un regard à la fois critique et bienveillant.

Le regne du vivant d'Alice Ferney ed. Actes sud 19€
Le regne du vivant d’Alice Ferney ed. Actes sud 19€

Grâce à leurs témoignages, leurs films, leurs manifestations, leurs associations ou fondations, des hommes et des femmes agissent depuis des années pour donner à voir la magnificence de la terre et revendiquer la nécessité de la préserver des dangers auxquels l’activité humaine l’expose. C’est par la voie littéraire qu’Alice Ferney s’engage à son tour et nous interpelle. En contant l’histoire de Magnus Wallace, activiste écologiste qui parcourt les mers à bord de l’Arrowhead à la poursuite des navires baleiniers qui braconnent en zones protégées, elle insiste non seulement avec émotion sur la vulnérabilité de la faune maritime et l’engagement (quasi héroïque) des militants, mais s’insurge aussi contre les choix politiques et économiques contemporains qui laissent agir en toute impunité pollueurs, pilleurs et meurtriers des fonds marins. « Même, ou plus encore quand c’est lui qui la donne, l’homme a chassé toute solennité de la mort des bêtes. Pourtant nous savons la prescience qu’elles ont de ce moment, comment elles vont s’isoler pour mourir, avec l’équivalent du courage et de la dignité que nous voulons témoigner nous-mêmes lorsque vient la dernière heure auprès des nôtres. Pour étrange que cela paraisse les animaux savent mieux mourir que nous. Il arrive que la vie soit en eux moins tenace qu’en nous […] que les bêtes meurent parfois d’amour ce qui est rarement le cas des hommes. » Si Le Règne du vivant se lit aussi comme un roman d’aventures (on pense forcément à Moby Dick), la voix d’Alice Ferney (dont le magnifique roman Dans la guerre (Actes Sud) interrogeait déjà notre rapport à l’animalité) y vibre de la colère des accusations et insurrections, et possède la force des plaidoyers, le lyrisme et la beauté des odes poétiques.

+ 4°C, le climat change... et vous ? : 60 éco-gestes pour agir au quotidien de Xavier Montserrat ed. Eyrolles 16€
+ 4°C, le climat change… et vous ? : 60 éco-gestes pour agir au quotidien de Xavier Montserrat ed. Eyrolles 16€

Et si, après 20 ans d’échecs de la diplomatie climatique, l’action citoyenne était la seule alternative pour agir pour le Climat ? Imaginons l’effet de seulement 2° supplémentaires sur nos organismes ! Notre planète malade du climat réagit : catastrophes naturelles, érosion de la biodiversité, pandémies. L’auteur analyse les mécanismes du réchauffement climatique et ses dangers pour l’Humanité. Et propose une « rupture post-carbone » : la notion de transrupture traduit l’évolution irréversible de l’idée d’une transition progressive possible à l’idée de rupture brutale inévitable pour préserver la planète. A la fin de l’ouvrage, le lecteur devenu « sentinelle du Climat » découvre 60 éco-gestes pour alléger son empreinte écologique et un lexique pour s’acclimater à un nouveau langage.

Le climat qui cache la forêt : comment la question du changement climatique occulte les problèmes d'environnement de Guillaume Sainteny ed. Rue de l'echiquier 18€
Le climat qui cache la forêt : comment la question du changement climatique occulte les problèmes d’environnement de Guillaume Sainteny ed. Rue de l’echiquier 18€

Le livre qui remet le climat à sa place ! La priorité accordée aujourd’hui au climat par les États, les ONG, les médias, est-elle justifiée ? Sa place dans les politiques environnementales n’est-elle pas excessive ? Soulever cette simple question paraît, en soi, iconoclaste, dégage un parfum de scandale et s’apparente à une démarche politiquement incorrecte, tant il semble communément admis que « la lutte contre le réchauffement climatique » constitue la mère de toutes les batailles environnementales. Il ne s’agit pas ici de nier la réalité du changement climatique, ni son importance. Toutefois, cette question a pris, depuis les années 1990, une importance telle qu’elle en vient non seulement à dominer les politiques environnementales, mais aussi à les escamoter voire à leur nuire. Or si le changement climatique constitue incontestablement un enjeu environnemental majeur, il n’apparaît pas plus important que la pollution de l’air, la pollution de l’eau, l’érosion de la biodiversité ou encore la dégradation des sols. Guillaume Sainteny le démontre en comparant, par exemple, le nombre de décès prématurés liés à ces phénomènes, leurs coûts économiques ou encore la hiérarchie des constats et recommandations des grandes organisations internationales.

FullSizeRender (30)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :