Rentrée littéraire : C’est pas l’homme qui prend la mer

Achab (séquelles) de Pierre Senges ed. Verticales 24€
Achab (séquelles) de Pierre Senges ed. Verticales 24€

Le lecteur trouvera ici la suite véridique des aventures d’Achab, soi-disant capitaine, rescapé de son dernier combat contre un poisson immense. On verra comment ce retraité à la jambe de bois a tenté de vendre au plus offrant son histoire de baleine – sous forme de comédie musicale à Broadway, puis de scénario à Hollywood. En chemin, on croisera Cole Porter et ses chorus girls, mais aussi Cary Grant, Orson Welles, Joseph von Sternberg ou Scott Fitzgerald, noyé dans son alcool, ainsi qu’une kyrielle de producteurs, louches à divers degrés.
On se souviendra au passage du jeune Achab s’embarquant à dix-sept ans pour Londres dans l’espoir d’y jouer Shakespeare, et des circonstances qui présidèrent à la rencontre du librettiste Da Ponte avec Herman Melville, en 1838. On apprendra, in fine, la meilleure façon de réussir le cocktail Manhattan et avec quelle ténacité l’increvable Moby Dick cherche à se venger de son vengeur.

Achab tome 1 Nantucket de Patrick Mallet ed. Treize etrange 13,90€
Achab tome 1 Nantucket de Patrick Mallet ed. Treize etrange 13,90€

Le capitaine Achab, Achab le fou, Achab le damné ! Moby Dick lui a arraché la jambe et depuis il poursuit de sa rage inextinguible le cachalot blanc sur toutes les mers du globe. Achab, et sa haute silhouette scrutant l’océan ; le bruit obsédant de sa jambe en os de baleine martelant le pont du Péquod ; et sa cicatrice qui zèbre son visage comme un trait de foudre ! Mais avant de devenir le vieillard tragique imaginé par Herman Melville dans Moby Dick, Achab a peut-être été un enfant de treize ans, juste trop jeune pour s’embarquer sur les baleiniers américains qui, au début du XIXe siècle, partaient de l’île de Nantucket chasser la baleine et le cachalot autour du monde…

Moby dick d'Hermann Melville ed. Phébus 15,90€
Moby Dick d’Hermann Melville ed. Phébus 15,90€

Moby Dick, c’est la monstrueuse baleine blanche, l’incarnation du Mal, cette figure de l’obsession et du double qui, des profondeurs glacées, accompagne le capitaine Achab habitué en surface aux combats titanesques des océans. Moby Dick est ce chef-d’oeuvre total que tout le monde peut lire comme le plus formidable des romans d’aventures ; la quête aussi d’une humanité embarquée de force à bord d’une histoire qui reste pour elle un mystère…

Moby Dick de Herman Melville, Joëlle Jolivet, Gérard Lo Monaco, Philippe Jaworski ed. Gallimard Jeunesse 25,40€
Moby Dick de Herman Melville, Joëlle Jolivet, Gérard Lo Monaco, Philippe Jaworski ed. Gallimard Jeunesse 25,40€

D’après l’œuvre de Melville, la délicieuse magie d’un théâtre privé, à la manière des diaporamas du XIXe siècle, par Joëlle Jolivet et Gérard Lo Monaco. Un livre animé composé de dix scènes créant l’illusion de la perspective. Moby-Dick, l’incroyable épopée d’une campagne de pêche à la baleine, où le capitaine Achab lance son équipage à la poursuite du grand cachalot blanc.

Moby Dck tome 1 de Christophe Chabouté ed. Vents d'Ouest, 18,50€
Moby Dck tome 1 de Christophe Chabouté ed. Vents d’Ouest, 18,50€

Des campagnes de pêche de plus de trois ans, les dangers de l’océan, la chasse elle-même où, armés de simples lances et harpons à bord de légères chaloupes, les marins s’exposent aux réactions redoutables et aux assauts furieux de cachalots de plus de soixante tonnes. En plus de la chasse, le travail harassant de remorquage, de dépeçage et de fonte du lard afin d’en extraire la précieuse huile ; souvent trois jours d’efforts continus sans le moindre repos…
Les conditions de vie extrêmes de ces hommes, les dangers quotidiens où les matelots exorcisent leur peur en la muant en rage à l’encontre des cétacés qu’ils massacrent. Rage sournoisement attisée par cette folie de vengeance aveugle et obsessionnelle du capitaine Achab envers Moby Dick, le cachalot blanc qui lui a arraché la jambe par le passé. Chabouté met sa vision personnelle et sa maîtrise du noir et blanc au service de ce classique de la littérature américaine.
Une adaptation magistrale, fidèle au récit original et à l’esprit d’Herman Melville, reflétant la frontière étroite entre l’acharnement et la folie, baignant dans le sang, l’huile et la sueur d’un navire baleinier de la fin du XIXe siècle.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :