Un pour tous

Mousquetaires ! de Olivier Renaudeau ed. Gallimard 35€
Mousquetaires ! de Olivier Renaudeau ed. Gallimard 35€

Si Louis XIII, Anne d’Autriche, le cardinal de Richelieu, le siège de La Rochelle ou l’arrestation de Fouquet sont aujourd’hui encore connus dans le monde entier, c’est d’abord grâce au génie de romancier d’Alexandre Dumas qui a élevé ces personnages et ces moments de l’histoire de France au rang de mythes planétaires. Objet de toutes sortes d’interprétations et d’adaptations, littéraires, théâtrales, ludiques ou cinématographiques, l’épopée des mousquetaires est pourtant, avant tout, historique.
Du corps des mousquetaires du roi Louis XIII et de leur présence dans les batailles, aux figures de D’Artagnan, Athos, Aramis, Porthos et de Milady, en passant par l’affaire des ferrets de la reine ou celle du masque de fer, les exploits de cette unité d’élite dévouée au souverain sont à la fois resitués dans leur contexte historique, mal connu, et évoqués dans le cadre fictionnel qui les a élevés au rang de légende.
Le dialogue constant entre le socle historique et les inventions plus vraies que nature de Dumas est le thème principal de cet ouvrage.

Les mousquetaires ou la violence d'Etat de Rémi Masson ed, Vendemiaire 18€
Les mousquetaires ou la violence d’Etat de Rémi Masson ed, Vendemiaire 18€

« On ne vit bientôt que des combats particuliers, qui ne se terminaient que par la mort des deux parties. Les corps des morts et des blessés, dont la place était jonchée, semblaient ranimer leur fureur bien loin de la ralentir… ». Immortalisés par Alexandre Dumas, les mousquetaires font partie des mythes de l’histoire de France. Pourtant, en les représentant en duellistes plein de panache, à la fois truculents et héroïques, Dumas a fondé leur célébrité sur un malentendu.
Cette interprétation romanesque, qui correspond aux aspirations des lecteurs de l’époque, atténue la violence d’un corps militaire qui s’est distingué lors de féroces combats. L’époque de leur création est caractérisée par la brutalité des guerres de Religion : gardes du roi et troupe d’élite dévouée à la guerre de siège, les mousquetaires sont les dépositaires d’une violence bien réelle dont l’Etat absolu, dans sa construction, tend à s’arroger le monopole.
L’histoire vraie des hommes de d’Artagnan.

3mousquetaires

Richelieu - L'aigle et la colombe de Arnaud Teyssier ed. Perrin 24,50€
Richelieu – L’aigle et la colombe de Arnaud Teyssier ed. Perrin 24,50€

De Richelieu, demeure trop souvent l’image d’un politique froid et déterminé, animé depuis son plus jeune âge par une ambition sans limites et conduit par les seuls impératifs de la raison d’Etat. S’il est désormais admis qu’il fut à ses débuts un évêque appliqué, « l’homme rouge » est décrit surtout comme un politicien sinueux et un maître de l’intrigue, perçu à l’aune de nos critères d’aujourd’hui.
En réexaminant ses années de jeunesse, en relisant avec une attention nouvelle ses abondants écrits politiques et religieux, en réinterprétant l’imposante production de ses documents d’Etat, l’auteur propose un Richelieu étonnant qui tranche sur la tradition : un grand politique certes, mais habité par une vision constamment religieuse du monde. Il redessine ainsi une aventure d’homme d’Etat qui reste sans équivalent dans l’histoire de la France et de l’Europe : celle d’un ministre qui, en des temps tragiques, raisonne constamment en prêtre et lutte pied à pied contre la faiblesse des hommes – celle du roi, celle des Grands, celle des corps constitués.
Tel est le vrai secret de « cette puissance morale qui a fait de lui un des hommes les plus extraordinaires qui aient existé » (Les trois mousquetaires).

Richelieu et l'écriture du pouvoir de Christian Jouhaud ed. Gallimard 21,90€
Richelieu et l’écriture du pouvoir de Christian Jouhaud ed. Gallimard 21,90€

On a beaucoup écrit sur la journée des Dupes, souvent la même chose : un jour Richelieu est congédié, le lendemain il triomphe, élimine ses ennemis et poursuit son éclatante carrière au cour des rouages du pouvoir monarchique. Mais cet épisode ne se réduit pas à la narration qui prétend le restituer. Il s’insère dans une suite d’événements, qui le produit et lui donne sens. Christian Jouhaud reconstitue cette crise politique dans sa longue durée.
Il en retrouve les protagonistes célèbres ou moins connus, scrute les décors et les lieux, met au jour les enjeux visibles, les passions dissimulées, les non-dits et les arrière-pensées. Défilent ainsi sous un éclairage parfois surprenant les figures attendues de Louis XIII, roi de cérémonie et de violence, de la reine mère, d’un Richelieu tacticien de sa propre histoire autant que de la puissance de l’Etat ; mais encore les vaincus de la crise, un Marillac, un Bassompierre, qui en portent témoignage du fond de leur défaite.
L’histoire du pouvoir politique n’a de meilleure voie d’accès que de disséquer l’Evénement, comme dans une autopsie, pour en explorer les ramifications et les replis. Mais cette histoire n’est intelligible que dans les traces écrites qui disent les actions du pouvoir et dans le travail d’écriture conçu par le pouvoir pour s’inscrire dans le temps.

sans-titre44

Louis XIII de Jean-Christian Petitfils ed. Perrin 28,50€
Louis XIII de Jean-Christian Petitfils ed. Perrin 28,50€

Au regard de l’Histoire, Louis XIII est un roi oublié. Eclipsé par le panache de son père Henri IV, occulté par l’éblouissante renommée de son fils Louis XIV, il laisse l’impression d’un monarque mélancolique, sans personnalité, fuyant son mal être dans la chasse, dominé par son Premier ministre, le tout-puissant cardinal de Richelieu. Erreur ! Ce n’est pas parce qu’il choisit un ministre d’une envergure exceptionnelle qu’il renonce pour autant gouverner et à être pleinement roi. Renversant les idées reçues, Jean-Christian Petitfils redonne ici toute sa place à ce souverain méconnu, à la personnalité déroutante, à la fois artiste, musicien, guerrier impétueux, extrêmement jaloux de son autorité, animé par la passion de la gloire et de la grandeur de la France. Sous son impulsion et celle du cardinal, le royaume se modernise. La monarchie dite  » absolue  » s’édifie. Son règne, traversé par une suite invraisemblable d’épreuves – lutte contre le parti protestant, conspirations des Grands, révoltes populaires, guerre contre la Maison d’Autriche -, prépare et annonce plus qu’on ne le croit celui de Louis XIV. Sans négliger les faiblesses de l’homme, ses défauts, trop souvent exagérés, cet ouvrage se veut une réhabilitation. Celle d’un roi, d’un grand, d’un très grand roi.

Les trois mousquetaires de Russkey ed. Nobi Nobi 9,75€
Les trois mousquetaires de Russkey ed. Nobi Nobi 9,75€

Quand le jeune d’Artagnan quitte sa Gascogne natale pour Paris, il n’a qu’un rêve en tête : devenir mousquetaire. En chemin, son caractère fougueux va attirer sur lui les foudres des gardes du Cardinal de Richelieu, lui permettre de se lier d’amitié avec trois de ses glorieux aînés, Athos, Porthos et Aramis, et même de croiser l’amour en la personne de Constance, lingère de la Reine. Mais il est loin de se douter que ces rencontres l’amèneront à se rendre jusqu’à Londres, afin de déjouer un complot qui pourrait mettre la France en péril ! Un pour tous, et tous pour un.

Les trois mousquetaires d'Alexandre Dumas ed. Archipoche 12€
Les trois mousquetaires d’Alexandre Dumas ed. Archipoche 12€

Avril 1625. D’Artagnan, cadet de Gascogne, se rend à Paris pour être des mousquetaires du roi. Un malentendu l’oblige à livrer duel contre trois d’entre eux : Porthos, un colosse débonnaire ; Athos, ruiné par son mariage avec l’intrigante Milady de Winter ; Aramis enfin, galant et mystérieux. Tous quatre finissent par croiser le fer contre les gardes du cardinal de Richelieu, leurs ennemis jurés. Les voici inséparables…
Bientôt, d’Artagnan apprend que la reine a offert au duc de Buckingham douze ferrets en diamant, présent du roi Louis XIII. Perfide, Richelieu suggère à celui-ci d’exiger qu’elle porte ses ferrets au bal des échevins. Les mousquetaires échoueraient-ils à les rapporter en France, la reine serait perdue… « Un pour tous, tous pour un ! » Débordant de péripéties et de scènes historiques, Les Trois Mousquetaires (1844) connut un tel succès que Dumas dut lui donner une suite.
Vingt ans après. On ne compte plus les adaptations de ces chefs-d’oeuvre du roman de cape et d’épée.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :