Wtf?!

« What the fuck?! » une expression signifiant « C’est quoi ce bordel?! » qui colle parfaitement à certains livres. On se demande bien ce qui a pu passer dans la tête de l’auteur pour inventer pareille histoire. Loufoque, extreme, bizarre, malsain, violent… . Petite sélection

Lady Boy vs Yakuzas Tome 1 deToshifumi Sakurai ed. Akata 7,95€
Lady Boy vs Yakuzas Tome 1 deToshifumi Sakurai ed. Akata 7,95€

Kouzou Kamashima était un jeune yakuza plein de potentiel. Oui, mais voilà… Ce jeune premier a eu la trop mauvaise idée de coucher avec la fille ET l’épouse de son big boss. Et comme tout se sait, chez les mafieux… Le parrain japonais, fou de rage, décide alors de se venger, et sa punition est terrible : de force, il fait opérer le pauvre Kouzou, pour lui retirer… ses bijoux de famille ?! Devenu transsexuel malgré lui, Kouzou est ensuite envoyé sur la pire île du monde entier : l’île du désespoir absolu, où vivent reclus des yakuzas sans foi ni loi.

Ladyboy versus Yakuzas tome 2
Ladyboy versus Yakuzas tome 2 de Toshifumi Sakurai ed. Akata 7,95€

Ces derniers, privés depuis des années de présence féminine, voient en l’arrivée de « la » pauvre Kouzou un signe du destin : enfin, ils vont pouvoir assouvir leurs pulsions sexuelles. Dès lors, commence une terrible course poursuite entre Kouzu – pas encore habitué(e) à son nouveau corps – et une bande de dégénérés fous furieux prêts à tout… Y compris à s’entretuer !

Réservé a un public ultra averti. Une histoire barrée complètement assumée et qui tache. Un scénario où tout est possible. Un graphisme aux proportions exagérées. Des dialogues souvent grossiers. Pourtant malgré tout çà et si on veut bien accepter le « no limit » c’est un manga (prévu en 5 tomes) qui sort définitivement des sentiers. Un ovni extreme et assumé.

ladyboy-femme

Le fond du ciel deRodrigo Fresan ed. Seuil 21,30€
Le fond du ciel deRodrigo Fresan ed. Seuil 21,30€

A New York, par une nuit d’hiver, deux jeunes garçons passionnés de science-fiction construisent une planète de neige pour une jeune fille extraordinairement belle qui les regarde derrière sa fenêtre. Le souvenir de ce moment d’amour absolu les maintiendra unis alors que leurs routes se séparent et que chacun vit dans des temps différents et des mondes éloignés. Exécuteur testamentaire d’un certain Warren Wilbur Zack, un écrivain de science-fiction mal compris de son époque mais auteur d’un roman légendaire, Isaac Goldman écrit des scénarios pour la télévision et rêve de lents couchers de soleil. Ezra Leventhal, parti pour de lointaines planètes, participe presque simultanément à l’explosion de la première bombe atomique, à la guerre en Irak et aux attentats du 11 Septembre. Dépassé par le présent, le futur n’est plus qu’une multitude de fins possibles, autant d’apocalypses auxquelles Isaac et Ezra n’échapperont que grâce à la plénitude d’un instant de neige et d’immortalité. Kurt Vonnegut, Philip K. Dick, John Cheever, Stanislas Lem traversent en filigrane ce merveilleux roman, très novateur et terriblement borgésien.

Pendant une centaine de pages, Le fond du ciel est à peu près lisible et compréhensible. Ensuite, il n’y a plus ni temps, ni espace, l’auteur abolit toutes les limites, ne reste plus que la description d’un scène tendre d’adolescence, qui n’existe plus que par la force de la mémoire. Ce n’est effectivement pas de la science-fiction, c’est de l’ésotérisme, qui ne fonctionne que par impressions ou sensations superposées.

La maison des feuilles de Mark Z. Danielewski ed. Points 12,95€
La maison des feuilles de Mark Z. Danielewski ed. Points 12,95€

Ce livre est un labyrinthe. A Los Angeles, chez un vieil aveugle qui vient de mourir, Johnny découvre un étrange manuscrit. Le texte se présente comme un essai sur un film, The Navidson Record : un « home movie » amateur dans lequel un dénommé Will Navidson a filmé l’emménagement de sa famille dans une surprenante maison en Virginie. Une maison dans laquelle il découvre une pièce qui jusqu’alors n’existait pas. Une maison plus grande à l’intérieur qu’à l’extérieur. Que cache la maison ? Quel est ce grondement qu’elle émet de temps à autre ? Pourquoi le manuscrit rend-il fou Johnny ?

Le récit hyper métafictionnel qu’est La maison des feuilles pose dès le début sa construction complexe et labyrinthique. L’auteur américain Mark Z. Danielewski s’amuse avec l’aspect formel de l’oeuvre, en utilisant une grande variété de ressources. Ce qui ressort le plus (outre l’utilisation de différents caractères, de couleur, de biffage, d’onomatopées, de symboles, d’espaces, de formes, etc.) est sans contredit l’utilisation de notes en bas de page. Par celles-ci passent de nombreuses références, qui pour la plupart n’existent pas réellement: «Quant aux ouvrages cités en notes de bas de page, une bonne partie est fictive.» (Z. Danielewski: xxiv) Mais surtout, elles servent de lieu aux récits parallèles, c’est-à-dire aux autres histoires qui composent le livre.

houseofleaves0

Dogra magra deKyûsaku Yumeno ed. Picquier 12,20€
Dogra magra de Kyûsaku Yumeno ed. Picquier 12,20€

Un amnésique se réveille en pleine nuit dans la chambre d’un hôpital psychiatrique. Nous le verrons se débattre au milieu d’une toile d’araignée tissée par les docteurs de l’institution, à la recherche de son identité et de son éventuel rapport avec une mystérieuse affaire criminelle. Le lecteur, entraîné dans une spirale de plus en plus serrée de coups de théâtre et de renversements de perspective, se trouve pris dans une intrigue labyrinthique où toutes les interprétations et leurs contraires sont autant de pièges tendus pour l’égarer.

Chef-d’oeuvre d’écriture parodique où se côtoient la doctrine bouddhiste du karma et les concepts psychanalytiques d’inconscient, ce roman dérangeant à l’extrême, publié quasi confidentiellement en 1935, fut redécouvert dans les années soixante. Depuis, il est devenu un livre culte au Japon, et les critiques et les études à son sujet se succèdent sans discontinuer. Lorsqu’on en referme la dernière page, on comprend pourquoi il est aujourd’hui considéré dans son pays comme l’un des romans majeurs du XXe siècle.

Oeuvre stupéfiante, inclassable, Dogra Magra est à la fois une performance d’écriture inégalée et un extraordinaire roman policier au programme paradoxal : un roman où les détectives sont les criminels. Ou plutôt, où l’assassin est la victime.

Les fables de l'Humpur de Pierre Bordage ed. Diable Vauvert 23€
Les fables de l’Humpur de Pierre Bordage ed. Diable Vauvert 23€

Dans le pays de la Dorgne, des êtres mi-hommes, mi-animaux perdent peu à peu leur patrimoine humain et s’enfoncent lentement dans la régression animale. Tribus dominantes carnivores, communautés agricoles servant de nourriture aux clans prédateurs, tous sont soumis par le clergé aux lois de l’Humpur, qui punissent de mort les mélanges entre clans et les comportements individualistes. Parce qu’il ne supporte pas de voir la jeune Troïa qu’il aime livrée aux appétits collectifs lors de la cérémonie rituelle de reproduction, Véhir brise l’enclos de fécondité et s’enfuit en quête des derniers dieux humains de la légende. Lui, le grogne paysan, va accomplir ce chemin en compagnie de Tia, une jeune prédatrice hurle en exil…

Les fables de l’Humpur sont un roman envoutant , très bien écrit et très immersif .
C’est un texte qui peut déranger ou mettre mal à l’aise car les habitants de cet univers sont des sortes de chimères à la fois humaines et animales .

fable-de-l-humpur-t1-s-1000x400

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :