Résistons !

Résistants oubliés de Olivier Jouvray,  Kamel Mouellef,  Baptiste Payen ed. Glenat 14,95€
Résistants oubliés de Olivier Jouvray, Kamel Mouellef, Baptiste Payen ed. Glenat 14,95€

De juin 1940 à la fin de la seconde guerre mondiale, des milliers de tirailleurs algériens, marocains, sénégalais, malgaches, indochinois, espagnols, italiens, tunisiens, déserteurs ou évadés des camps de prisonniers, gagneront les rangs des FFI (Forces françaises de l’intérieur) pour aider la Résistance contre l’occupation allemande. On en trouve au combat dans les maquis de plus de trente départements métropolitains…Résistants oubliés rend hommage à ces combattants souvent oubliés par l’histoire officielle.
À travers plusieurs récits indépendants les uns des autres, inspirés de faits réels, découvrez le rôle de ces « indigènes de la résistance ». Cet album d’utilité publique est conclu par un dossier compilant les photos, articles, témoignages et archives qui ont servi à sa réalisation.

Indignez-vous ! de  Stéphane Hessel ed. Indigene 3,10€
Indignez-vous ! de Stéphane Hessel ed. Indigene 3,10€

C’est l’an 1 d’Indignez-vous ! Près de quatre millions du petit livre beige répandus sur la planète. Du jamais vu dans l’histoire de l’édition. Un peuple d’indignés qui prend corps, de Madrid à New York, en passant par Tunis, Tel Aviv, Homs, Tokyo, Santiago… Dans l’élan des éditions étrangères – près de quarante pays -, Stéphane Hessel a précisé ses positions sur Israël, la Palestine, rendu un hommage exceptionnel à l’inventeur des Nations unies, le président américain Franklin Roosevelt ; il est revenu sur la non-violence.
Cette édition anniversaire intègre ces ajouts, mais aussi des corrections de lecteurs, des photos inédites, sans oublier La fabuleuse histoire de ce soulèvement des consciences.

Grands résitants

Résistant de Robert Chambeiron ed. Fayard 15€
Résistant de Robert Chambeiron ed. Fayard 15€

A 98 ans, Robert Chambeiron, ancien député des Vosges, fut le secrétaire adjoint du Conseil national de la Résistance, instance qui fédéra la Résistance intérieure sous l’autorité de Jean Moulin et qui élabora le fameux programme auquel la plupart des partis ne cessent aujourd’hui de se référer quand on évoque l’édification du « modèle social » français. Interrogé par son amie Marie-Françoise Bechtel, députée de l’Aisne, Robert Chambeiron évoque avec maints détails inédits les thèmes suivants : comment on devient résistant, la mise en place du CNR, celle de l’Assemblée consultative, le rôle des partis dans la Résistance, le déroulement concret de la lutte contre l’occupant (prises de contact, soutiens, lieux clandestins et, plus généralement, vie quotidienne), l’affaire de Caluire et l’arrestation de Jean Moulin, les tortures, les exécutions sommaires, etc.
Ce précieux témoignage historique n’exclut pas la polémique, entre autres sur les rapports entre Pierre Brossolette et Jean Moulin, ou sur certains récits ou mémoires publiés, tels ceux de Daniel Cordier. Un ouvrage de première main qui ajoute à l’histoire de la Résistance telle que l’a vécue le dernier survivant du Conseil national de la Résistance et proche collaborateur de Jean Moulin.

Et la lumière fut de Jacques Lusseyran ed. Felin 12,07€
Et la lumière fut de Jacques Lusseyran ed. Felin 12,07€

En 1940, la France capitule. En 1941, Jacques Lusseyran, alors qu’il est aveugle et n’a pas 18 ans, entre en résistance en rejoignant le mouvement Défense de la France. Le 20 juillet 1943, il est arrêté par la Gestapo, interrogé pendant des jours interminables et enfermé à Fresnes. Il sera. déporté en 1944 à Buchenwald. Comment un aveugle peut-il survivre à cet enfer ? Grâce à la protection d’un groupe de Russes et à sa connaissance de l’allemand qui lui permettra d’informer les autres déportés des agissements des S.S. Après un an et demi d’horreur, il est libéré et revient en France où il poursuivra ses études en affirmant ses aspirations littéraires balayées par la guerre. Cette autobiographie est un exceptionnel exemple d’amour de la vie, de courage et de liberté face à l’adversité.

Alias Caracalla de Daniel Cordier Folio 10,90€
Alias Caracalla de Daniel Cordier Folio 10,90€

Voici donc, au jour le jour, trois années de cette vie singulière qui commença pour moi le 17 juin 1940, avec le refus du discours de Pétain puis l’embarquement à Bayonne. J’avais 19 ans. Après deux années de formation en Angleterre, j’ai été parachuté à Montluçon le 25 juillet 1942. Destiné à être le radio de Georges Bidault, je fus choisi par Jean Moulin pour devenir son secrétaire. J’ai travaillé avec lui jusqu’à son arrestation, le 21 juin 1943. Ces années, je les raconte telles que je les ai vécues, dans l’ignorance du lendemain et la solitude de l’exil. Qu’en penser après tant d’années ? S’il est dans la nature d’un témoignage d’être limité, il n’en est pas moins incomparable. J’ai consacré beaucoup de soins à traquer la vérité pour évoquer le parcours du jeune garçon d’extrême droite que j’étais, qui, sous l’étreinte des circonstances, devient un homme de gauche. La vérité est parfois atroce.

Il s'appelait Pierre Brossolette de Gilberte Brossolette ed. Archipel 21€
Il s’appelait Pierre Brossolette de Gilberte Brossolette ed. Archipel 21€

La trajectoire du résistant est retracée par sa femme : d’abord militant socialiste et journaliste, il s’est imposé comme un maillon essentiel du service de renseignement français pendant la Seconde Guerre mondiale. Cet ouvrage, qui dessine également le portrait du mari et du père, est complété par des lettres, des articles, des discours ou des ordres de mission.

Jean Moulin - Le politique, le rebelle, le résistant de Jean-Pierre Henri Azéma ed. Perrin 11€
Jean Moulin – Le politique, le rebelle, le résistant de Jean-Pierre Henri Azéma ed. Perrin 11€

Le Jean Moulin d’Azéma fait aujourd’hui référence comme il a recueilli les suffrages de la critique à sa parution. Car, au-delà d’une biographie politique, Jean-Pierre Azéma a su retracer l’histoire de la France Libre jusqu’en 1943, de la Résistance intérieure et des relations complexes entre Londres, Washington et Alger. En combinant archives, récits, explications et témoignages, il brosse aussi l’aventure singulière d’un homme à la fois semblable à tant de ses contemporains et dont l’entreprise le hisse jusqu’à incarner le héros de la Résistance pour plusieurs générations de Français.

Les résistantes au panthéon

Résister toujours de Marie-José Chombart de Lauwe ed. Flammarion 20€
Résister toujours de Marie-José Chombart de Lauwe ed. Flammarion 20€

M.-J. Chombart, résistante, est arrêtée et déportée à Ravensbrück en 1942. A la fin de la guerre, elle reprend ses études de médecine. Par la suite, elle s’engage contre la torture pendant la guerre d’Algérie et rejoint la Ligue des droits de l’homme dans les années 1960. Elle offre également son soutien aux Mères de la place de Mai durant la dictature argentine.

Dialogues de Germaine Tillion et Genèvieve de Gaulle Anthonioz ed. Plon 16,90€
Dialogues de Germaine Tillion et Genèvieve de Gaulle Anthonioz ed. Plon 16,90€

Les échanges entre ces deux femmes d’exception, résistantes, déportées et qui, toute leur vie, luttèrent pour le devoir de mémoire. Des dialogues où les rires côtoient les silences douloureux. Publié à l’occasion de leur entrée au Panthéon.

Geneviève de Gaulle Anthonioz - Résistances de Caroline Glorion ed. Flammarion 17,90€
Geneviève de Gaulle Anthonioz – Résistances de Caroline Glorion ed. Flammarion 17,90€

« L’héroïsme, je n’aime pas ce mot. Les peuples ont besoin d’avoir des modèles, alors on leur invente des héros… Mais la vie, ce n’est pas cela. Je ne crois pas qu’il faille chercher à avoir une grande vie ou un grand destin… il faut essayer d’être juste. » Geneviève de Gaulle élevait rarement la voix, mais elle n’hésitait pas, avec une ferme détermination, à se faire entendre dans le débat politique.
Dans ce livre, elle accepta de lever le voile sur ce qu’étaient ses convictions, ses engagements. Toute sa vie, elle mena le même combat : lutter pour la dignité de l’homme, refuser la misère qu’elle considérait comme une insulte à la démocratie. Nièce du général de Gaulle, elle entra dans la résistance à dix-huit ans. Déportée au camp de Ravensbrück, elle lutta sans relâche contre l’anéantissement.
C’est ce même « refus de l’inacceptable » qui la conduisit au sein d’ATD Quart Monde, dès 1958, à lutter contre la grande pauvreté. « Résistante » est le seul adjectif que Geneviève de Gaulle Anthonioz accepta que l’on accole à son nom.

Le genre de la Résistance - La Résistance féminine dans le Nord de la France de Catherine Astol-Lacour ed. Sciences po 28€
Le genre de la Résistance – La Résistance féminine dans le Nord de la France de Catherine Astol-Lacour ed. Sciences po 28€

La Résistance se développe sur un terreau fortement imprégné par la différence des rôles sociaux entre les sexes. Si elle entraîne quelques femmes dans une vie d’homme, la plupart agissent au coeur du foyer, dans la continuité des rôles traditionnels. Quand bien même elles acceptent le sacrifice à l’égal des hommes, les résistantes ne sont pas des combattants de l’ombre comme les autres. Parce que l’histoire de la Résistance a longtemps été écrite au masculin, sa version féminine demeure méconnue.
flue signifie résister au féminin ? Quel sens les résistantes ont-elles donné à leur engagement ? Comment a-t-il été perçu par la société, en temps de guerre puis après la guerre ? Autrement dit, dans quelle mesure l’identité féminine a-t-elle influé sur les modalités comme sur les représentations de l’engagement ? L’ouvrage propose de découvrir la résistance féminine en l’éclairant d’un double regard : celui de sa répression orchestrée par l’occupant et celui des reconnaissances mises en oeuvre à la Libération.
Menée à l’échelle d’un laboratoire privilégié – le Nord, rattaché au commandement militaire allemand de Bruxelles -, cette étude de la mobilisation féminine dépasse les frontières régionales. En montrant le rôle majeur joué par les femmes dans le tissage des liens entre Résistance et société, elle donne sens à la formule du colonel Roi-Tanguy : «Sans elles, la moitié de notre travail eût été impossible.»

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :