70 ans de Droit de vote des femmes

Les femmes-du droit de vote a la parite de Le monde ed. Le monde 6,90€
Les femmes-du droit de vote a la parite de Le monde ed. Le monde 6,90€

Droit de vote accordé aux femmes en 1944, légalisation de l’avortement, reconnaissance du caractère criminel du viol, parité dans la représentation politique, lutte pour l’égalité économique entre hommes et femmes… Cet ouvrage retrace les grandes étapes du combat féministe en France depuis la fin de la seconde guerre mondiale, entre conquêtes, obstacles et régressions.

Le cens de la famille. Les femmes et le vote, 1789-1848 de Anne Verjus ed. Belin 24,85€
Le cens de la famille. Les femmes et le vote, 1789-1848 de Anne Verjus ed. Belin 24,85€

Lorsqu’on cherche à situer politiquement les femmes, dans la première moitié du XIXe siècle, la réponse semble aujourd’hui s’imposer d’elle-même : privées du droit de suffrage, elles sont exclues de la citoyenneté révolutionnaire, universelle et individualiste telle quelle est définie à partir de 1789. Le constat de leur exclusion, d’une objectivité irréprochable, ne rend pourtant pas compte de leur situation politique telle quelle est pensée à cette époque (de 1789 à 1848). Car à ce constat, un autre peut être opposé : les femmes sont loin d’être les seules concernées par cette exclusion, elles qui partagent cette communauté de destin avec les domestiques et les enfants. En sortant d’une analyse centrée uniquement sur l’exclusion des femmes en tant que telles, pour aborder ces non inclus dans leur globalité, tous  » membres de la famille « , on est amené à s’interroger sur les liens entre appartenance à la sphère domestique et exclusion des droits électoraux. D’où le titre de cet ouvrage : Le cens de la famille. Le calcul du cens électoral a une histoire qui, en raison même du caractère  » technique  » de son objet, en dit long sur les catégories non débattues, évidentes du droit de suffrage. De fait, une étude attentive des lois électorales de 1789 à 1848 montre que les membres de la famille, en étant autorisés à déléguer leurs contributions à l’électeur pour le calcul du cens, sont considérés comme constitutifs de sa capacité politique. Le familial, loin d’être laissé à l’écart du politique, le constitue. Il est le vecteur à partir duquel se pense la capacité du citoyen à parler au nom de plus grand que lui, et en particulier au nom des femmes.

Femmes et citoyennes. Du droit de vote à l'exercice du pouvoir de Collectif ed. Atelier 18,55€
Femmes et citoyennes. Du droit de vote à l’exercice du pouvoir de Collectif ed. Atelier 18,55€

Dans le pays des droits de l’homme et du citoyen, les droits de la femme et de la citoyenne auront eu beaucoup de mal à se faire entendre. Déjà, en 1791, en pleine Révolution française, Olympe de Gouges les mettait en avant. Il aura fallu plus de 150 ans de luttes acharnées des femmes soutenues par un nombre croissant d’hommes pour qu’en 1944 les Françaises obtiennent enfin le droit de voter et d’être élues. L’exercice de ce droit paraît aujourd’hui si banal que les actrices et les acteurs de cette lutte pour l’égalité politique sont oubliés. Le cinquantième anniversaire du premier vote des femmes est l’occasion de leur rendre justice. Femmes et citoyennes montre comment l’idée égalitaire fit lentement son chemin en France. Prolongeant ce récit historique, cet ouvrage pose aussi la question de la place actuelle des femmes en politique. Douze d’entre elles livrent leur expérience et donnent leur avis sur la question controversée de la parité. Mêlant ainsi passé, présent et avenir, Femmes et citoyennes veut affirmer que l’histoire de l’égalité des femmes et des hommes s’écrit encore aujourd’hui pour demain.

Vox populi - Une histoire du vote avant le suffrage universel de Olivier Christin ed. Seuil 20€
Vox populi – Une histoire du vote avant le suffrage universel de Olivier Christin ed. Seuil 20€

L’élection n’a pas toujours été tenue pour le moyen le équitable, le plus efficace et le plus transparent de distribuer les charges et les honneurs publics et de désigner ceux qui devaient contribuer à la fabrication de la loi. Le vote individuel et en conscience, dont la confidentialité et la fiabilité sont garanties par des dispositifs et des objets concrets (les bulletins secrets, les urnes, les isoloirs), n’a souvent pas été davantage considéré comme la meilleure façon de prendre une décision en commun sur les affaires importantes telles que les impôts, la religion ou la science.
Longtemps, d’autres systèmes ont joui d’un prestige égal sinon supérieur, qu’il s’agisse du tirage au sort, de l’hérédité, de la cooptation, de l’acclamation ou de l’appel à l’Esprit saint. Votes et élections existaient pourtant, dans d’innombrables lieux et institutions : les villes et les villages, les ordres religieux et les conclaves – où agissait justement l’Esprit saint -, les universités et les académies.
Mais ils servaient d’autres fins que la recherche de la solution optimale, la sélection des meilleurs représentants et la juste répartition des charges : la reproduction sociale des élites, par exemple, la construction de la hiérarchie des rangs et des statuts, la protection de certains monopoles professionnels ou encore la défense de l’orthodoxie religieuse… Ils n’avaient finalement pas grand-chose à voir avec l’idée que nous nous faisons de la démocratie et de la place que les procédures électives doivent y tenir.
C’est à reconstruire cette longue histoire du vote avant les révolutions du XVIIIe siècle et la naissance des systèmes représentatifs modernes que s’attache ce livre. En rejetant, à partir d’études de cas vivantes et précises, l’idée d’un progrès linéaire du choix rationnel et des institutions représentatives depuis la fin du Moyen Age jusqu’aux révolutions démocratiques, Olivier Christin porte au jour les enjeux des débats qui ont actuellement pour objet la critique de la décision majoritaire et de la démocratie représentative.

"Femme, réveille-toi !" - Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne et autres écrits de Olympe de Gouges ed. Folio 2€
« Femme, réveille-toi ! » – Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne et autres écrits de Olympe de Gouges ed. Folio 2€

Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne et autres écrits
« Femme, réveille-toi ; le tocsin de la raison se fait entendre dans tout l’univers ; reconnais tes droits. Le puissant empire de la nature n’est plus environné de préjugés, de fanatisme, de superstition et de mensonges. Le flambeau de la vérité a dissipé tous les nuages de la sottise et de l’usurpation. L’homme esclave a multiplié ses forces, a eu besoin de recourir aux tiennes pour briser ses fers. Devenu libre, il est devenu injuste envers sa compagne. Ô femmes ! femmes, quand cesserez-vous d’être aveugles ? »
Un ton résolument frondeur, une langue énergique, un propos engagé, par l’une des grandes voix féminines de la Révolution française.

Olympe de Gouges : "Non à la discrimination des femmes" de Elsa Solal ed. Actes sud junior 8€
Olympe de Gouges : « Non à la discrimination des femmes » de Elsa Solal ed. Actes sud junior 8€

« Adieu mon fils, demain ma tête sera coupée… Ils croient couper la mauvaise herbe et me faire taire mais c’est trop tard. La force de ma pensée, c’est qu’elle s’est enracinée dans le terreau de siècles d’injustice, nul ne peut désormais l’arracher de cette terre. Quelque chose est en marche que nul ne peut arrêter. La nature donne aux femmes le privilège de « pouvoir » mettre au monde des hommes, c’est ce « pouvoir » qu’ils pensent contrôler, et leur terreur qu’il leur faut maîtriser.
Adieu mon fils… Demain je vais mourir ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :