Les belles étrangères – Rentrée Etrangère

Complications de Nina Allen, éd. Tristram, 19,50 €
Complications de Nina Allen, éd. Tristram, 19,50 €

Les montres ne se contentent pas de donner l’heure. Elles peuvent chronométrer, servir de calendrier, fournir des indications astronomiques. C’est ce que l’on appelle, en horlogerie, des  » complications « . Mais si les montres jouent un grand rôle dans chacune des histoires racontées ici, les  » complications  » très particulières qu’elles provoquent – ou révèlent – ne sont pas seulement horlogères. Dans une maison du sud de Londres, un garçon perd sa soeur bien-aimée dans des circonstances étranges, avant de la voir réapparaître. Sur la plage de Brighton, un autre garçon (le même ?) vit une surprenante expérience temporelle. À mesure que la lecture progresse, on découvre les subtils rouages qui relient toutes ces histoires – entre plaisir et effroi.Disponible au magasin, livrable en 24h | Extraits revue de presse : Libération, 27/08/13 | Podcast : France culture, revue de presse d’Antoine Guillot, 28/08/13

Esprit d'hiver de Laura Kasischke, ed. Bourgois, 20 €
Esprit d’hiver de Laura Kasischke, ed. Bourgois, 20 €

Le premier électro choc de la rentrée littéraire ! Une écriture et un style remarquable, une construction du récit diabolique et ce sentiment étrange de sentir une boule grandir en soi au fur et à mesure de la lecture. Une boule d’émotions qui explosera sous formes de larmes impossible à retenir dans un final bouleversant et innatendu. Mon âme en frémit encore… A lire d’urgence mais vous n’en sortirez pas indemne !

Disponible au magasin, livrable en 24h | Extraits revue de presse : | Podcast :

Guide du loser amoureux de Junot Diaz ed. Plon, 19€
Guide du loser amoureux de Junot Diaz ed. Plon, 19€

Il n’y a rien de romantique dans cet itinéraire sentimental (mais jamais larmoyant) d’un cœur d’artichaut accro à l’adultère. Tout est même plutôt cru et moite (les lieux, le langage, le sexe…). Mais l’écriture si chaude de Junot Diaz (Pulitzer 2007) enveloppe dès les premières phrases. Chapitre après chapitre, il effeuille la communauté dominicaine de New York avec un irrésistible sens de la dérision : le rêve américain, la nostalgie du bled, les pères qui quittent le navire pour des chicas plus jeunes, le racisme, les apparts surpeuplés, les boulots précaires, l’ascension sociale… Ne pas s’arrêter en route : le tout dernier chapitre est la clé du récit.

Disponible au magasin, livrable en 24h | Extraits revue de presse : | Podcast :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :